LISHAN

KUNGFU

Tang Lang Quan

Ecole de Kungfu de Caen - Fondée en 1996.

" Protéger la vie, Préserver sa santé, Eveiller son esprit... "

“Rien au monde n’est plus souple et plus faible que l‚Äôeau,
Mais pour briser le dur et le fort, rien ne la surpasse.
Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort,
ce qui est souple triomphe de ce qui est dur.”

Lao Tseu РTao Te King 

POURQUOI LE KUNGFU ?

un chant ancien... pour un souffle nouveau

Le terme ‚ÄúKungfu‚ÄĚ (gongfu), en Chine, ne signifie pas ‚Äúart martial‚ÄĚ. C’est un qualificatif qui d√©signe un homme qui s’est r√©alis√©, accompli par un travail dans un art, quel qu’il soit ! “Wu Shu” signifie litt√©ralement “arr√™ter la lance”, “d√©poser les armes”… Celui qui pratique le “Kung Fu Wu Shu” est donc un homme qui s‚Äôaccomplit √† travers l‚Äô√©tude des arts martiaux dans la recherche de la paix, de l’√©quilibre et de l’harmonie… C’est la vocation de votre √©cole de Kungfu, de vous permettre de retrouver vitalit√©, souplesse, paix int√©rieure et confiance en soi √† travers la pratique de cette discipline !

DE LA LEGENDE A NOS JOURS...

Une lign√©e ininterrompue de ma√ģtres

Les arts martiaux chinois puisent leurs origines au plus profond des √Ęges… Issus du fond shamanique chinois, ce sont les monast√®res de Wudang et de Shaolin qui ont √©t√© les sources les plus connues de leur diffusion. Il existe aujourd’hui pr√®s de 450 styles diff√©rents. On distingue souvent les arts dits “externes”, originaires de l’ext√©rieur de la Chine (Inde) li√©s au courant bouddhiste du monast√®re Shaolin, des arts dits “internes”, int√©rieur √† la Chine, du mont Wudang, affili√©s au courant tao√Įste. Mais dans la¬† r√©alit√©, les deux courants se sont nourris mutuellement au fil des ans. Interne et externe ne sont finalement que deux processus d’apprentissage. Le premier part des principes corporels, de la cultivation de l’√©nergie interne, pour aller vers l’expression de cette √©nergie sous une forme particuli√®re… Le second envisage en premier lieu la structure, la forme et l’expression dynamique, pour int√©rioriser peu √† peu le travail. Les deux aspects sont √©videmment indissociables.¬†

Le “Tang lang quan des 7 √©toiles du nord” que nous proposons est un style mi-interne, mi-externe, qui a re√ßu les deux influences.

Les orIgines du tang lang quan

Un style issu de Shaolin...

On attribue les origines du Tang Lang Quan à un moine bouddhiste du XVIIème siècle nommé Wang Lang, originaire du fameux monastère de Shaolin. On sait très peu de choses sur Wang Lang, à l’exception de la légende sur sa création de la boxe de la mante religieuse.

La l√©gende nous dit que Wang Lang, petit et de faible stature, n’arrivait pas √† vaincre qui que ce soit malgr√© son entra√ģnement assidu. Alors qu’il se reposait sous un arbre, il se mit √† observer le combat entre 2 insectes : une grosse cigale et une mante religieuse… Bien que renvers√©e √† plusieurs reprises par la cigale, la mante, par ses mouvements vifs et pr√©cis, se r√©tablissait sans cesse et r√©pliquait en infligeant de multiples blessures √† son advsersaire qui finit par √™tre vaincu. Wang s’empara donc de l’insecte et l’√©tudia minutieusement avant de cr√©er sa propre m√©thode de combat. Il y int√©gra les strat√©gies ainsi que les formes de mains, les mouvements vifs et puissants de la mante, et y ajouta les d√©placements souples, rapides et impr√©visibles du style du singe qu’il connaissait de Shaolin…

Le Tang Lang Quan √©tait n√©… Gr√Ęce √† cette nouvelle boxe, il surpassa ses condisciples du monast√®re et acquis une grande renomm√©e. Sa r√©putation d’efficacit√© perdure encore aujourd’hui en Chine o√Ļ la mante religieuse est surnomm√©e “le tigre des prairies”.

Il eut de nombreux √©l√®ves qui cr√©√®rent √† leur tour diverses versions du style. Me√Įhua Tanglang, Qixing Tanglang, Changchuan Tanglang, Taiji Tanglang, Liuhe Tanglang,… sont les versions les plus connues. Comme dans la nature,… une belle vari√©t√© de mantes religieuses…

CE QUE VOUS ALLEZ DECOUVRIR...

Une voie... Une façon d'être...

Que serait une pratique qui ne s’int√©grerait pas au quotidien ?¬†
Votre Kungfu, peu √† peu, deviendra une fa√ßon d’√™tre, un mode de vie !¬†

A travers les exercices pr√©paratoires (Jiben gong), le travail interne (Ne√Įgong, Qigong), l’apprentissage des formes et les exercices de renforcement (Wa√Įgong), vous d√©velopperez un “corps de kungfu”.

Souplesse, rel√Ęchement,¬† fluidit√© coordination, endurance…¬† vous permettront, non seulement de pr√©server votre sant√©,¬† mais √©galement de retrouver √©quilibre, √©nergie, disponibilit√©… Vous mouvoir avec aisance et agilit√© dans n’importe quelle situation du quotidien deviendra une seconde nature !

Le travail avec partenaire(s), vous enseignera l’√©coute et la compr√©hension,¬† la confiance en soi. Vous y apprendrez √† comprendre l’√©nergie adverse et √† bien vous placer dans une situation d’opposition, voire de conflit. Vous saurez vous d√©placer efficacement pour agir et r√©pondre¬† avec justesse.

La pratique pers√©v√©rante vous permettra de transposer ces qualit√©s √† toutes les situations “conflictuelles” du quotidien.¬†

Au travail, dans vos relations sociales ou familiales, vous aborderez les “√©preuves” avec plus de sagesse et de s√©r√©nit√© !

Sant√©, Energie, Confiance et S√©r√©nit√© vous am√®neront peu peu √† changer votre regard sur le monde, √† aborder la vie, avec plus de recul, d’humilit√© et de positivit√©, pour faire de votre pratique un chemin… une voie de r√©alisation, un v√©ritable kungfu !

NOTRE KUNGFU...

Beauté et souplesse du mouvement, fluidité de la forme, efficacité du geste,...

CONTENU DE LA PRATIQUE

Une pratique complète, adaptée à tous...

D√®s sa cr√©ation au XVII√®me si√®cle, le Tang Lang Quan, boxe de la mante religieuse, s’est construit sur la base de la boxe du Singe et de la Grue, en leur donnant une nouvelle forme pour mieux r√©pondre a la r√©alit√© du moment. S’adapter, pouvoir se transformer avec intelligence… sont les ma√ģtres-mots de nos arts fond√©s sur l’opposition duelle..

R√©pondant aux d√©fis de notre √©poque, Sifu H√©rald Loygue a su int√©grer son exp√©rience issue de la rencontre d’autres traditions martiales, de combattant, de praticien en m√©decine chinoise dans sa pratique du Tang Lang, la rendant moins complexe, plus interactive et adapt√©e √† l’occident d’aujourd’hui.

La pratique se compose de :

  • Formes traditionnelles (Taolu) √† mains nues ou avec armes, ainsi que leurs applications martiales pour la self-defense,
  • Diff√©rents exercices de travail √† deux¬† (“nian zhan”)
  • Le maniement des armes (b√Ęton long, simple et double b√Ęton court, √©p√©e, sabre, dagues…),
  • L’√©tude des Qinna (techniques de clefs, contr√īles et pression sur les points vitaux…)
  • Des exercices sp√©cifiques de renforcement, assouplissement… (Jibengong, Ne√Įgong, Wa√Įgong).
  • Le travail √©nerg√©tique du Tanglang Quan : Les 18 luohan gong, Yijinjing, Shaolin ne√Įgong…
  • L’apprentissage du “combat souple” dans le travail libre et spontan√©.

NOTRE KUNGFU, C'EST AUSSI...

Des disciplines unies par les mêmes principes

Qigong / Ne√Įgong

Cultiver son énergie interne...

Sous le terme Qigong se regroupe une foule de pratiques d’entretien de la sant√© (Yangsheng).¬†

Outre le Qigong martial propre au Tang Lang (18 Luo Han Gong, Yi Jin Jing,…), nous proposons d’autres familles de Qigong… Renseignez vous…

TA√ĮCHI CHUAN

L'art interne par excellence...

Le Tanglang a entretenu d’√©troits rapports avec les arts internes et plus particuli√®rement le Ta√Įchi chuan, au point qu’un style de Taichi Tanglang a √©t√© cr√©√©… En tant que telle, nous b√©n√©ficions d’une transmission directe du style du Me Cheng Man Ching dans notre √©cole… A d√©couvrir !

TUINA - MTC

L'art de soin millénaire...

Les √©coles s√©rieuses de massages chinois (Anmo Tuina) sont issues pour la plupart, d’√©coles d’arts martiaux qui ont d√©velopp√© une sp√©cialit√© : la “m√©decine dieda” (m√©decine des traumatismes) li√©e √† la pratique sportive, martiale… Comme dans tous les Wuguan (dojo) traditionnels, un cabinet de soin est pr√©sent, o√Ļ sont propos√©es des consultations.

Défilement vers le haut